Pages

vendredi, janvier 18, 2013

Francis Blanche Et Pierre Dac - Le Sâr Rabindranath Duval

"En 1960, sa version la plus connue est enregistrée à Lyon au cours de l'émission radiophonique Musicorama2 de la radio Europe 1. Dac et Blanche sortaient d'un repas bien arrosé, d'où un texte en partie improvisé, avec ses allusions à l'ébriété (« Vous avez le don de double vue ? — Oui, je vois double »), les répliques oubliées (« Qu'est-ce que vous pouvez me dire ? — Je peux vous dire que vous ne savez plus votre texte... ») et les petites phrases échangées en fin de sketch entre les deux acolytes : Francis Blanche s'adressant au public : « il est dans un état épouvantable, excusez-le », Pierre Dac lui répondant en le traitant d'« escroc ».
Certains passages de ce sketch sont restés dans la mémoire collective, comme ceux-ci  :
« Votre sérénité, pouvez-vous me dire quel est le numéro du compte en banque de Monsieur ? », dit Francis Blanche en désignant un spectateur dans la salle. « Oui » répond Pierre Dac, le Sâr. « Vous pouvez le dire ? » « Oui ! » « Vous pouvez le dire ??? » « Oui !!! » « Il peut le dire ! Bravo ! Il est vraiment sensationnel ! ».
« Le tatouage de monsieur représente... enfin lorsque monsieur est en de bonnes dispositions... le tatouage représente: d'un côté la cueillette des olives en Basse-Provence, et de l'autre un épisode de la prise de la Smalah d'Abd-El-Kader par les troupes du duc D'Aumale en mil huit cent quarante-trois. »"
http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_S%C3%A2r_Rabindranath_Duval

Le texte intégral du sketch ici : http://pierredac.free.fr/sketch01.htm

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Envie de dire quelque chose ? Lancez-vous :-)