Pages

mardi, janvier 15, 2013

Le petit garçon qui voulait un tambour

Il était une fois une pauvre femme qui travaillait très dur pour gagner sa vie. Mais malgré son dur labeur, elle gagnait trop peu pour s'acheter pour elle et son petit garçon de jolis vêtements. Elle ne pensait pas trop à elle. Elle avait l'habitue de porter de vieux vêtements, ceux que les familles chez qui elle travaillait lui donnaient quelquefois. Ce qui la tracassait était de ne pas pouvoir acheter de nouveaux vêtements ou des jouets pour son fils. Le garçon contemplait avec envie les jouets des autres enfants mais elle ne pouvait rien y faire.

Un jour le petit garçon la supplia de lui acheter un tambour. Elle savait qu'elle ne pouvait pas se le permettre et, sur le chemin de retour du travail, elle ramassa un morceau de bois qu'elle donna à son fils. Le garçon était terriblement déçu, mais il l'accepta avec le sourire car il savait que sa mère était triste.


Le garçon partit faire une promenade, son morceau de bois à la main. Au village, il vit une vieille dame qui essayait d'allumer un feu. Mais elle n'avait pas assez de bouse de vache et son bois n'était pas encore sec. Le garçon lui dit : " Prenez ce morceau de bois. Il est sec et il vous aidera à allumer votre feu" La femme fut si ravie qu'elle lui offrit un rôti.

En continuant sa route, il rencontra une femme qui pleurait. C'était la femme du potier et elle tenait dans ses bras un enfant également en pleurs. "Que se passe t'il ?" demanda le petit garçon. La femme répondit que son enfant avait très faim et qu'elle n'avait rien à lui donner. Le petit garçon lui répondit "Ne pleurez pas, j'ai un roti que vous pouvez lui donner"

La femme était si heureuse qu'elle donna un pot au petit garçon.

Un peu plus loin, le garçon rencontra le laveur de vêtements en train de battre sa femme. "Pourquoi la battez vous ?" demanda le garçon. "Elle a cassé le récipient que j'utilisais pour faire bouillir l'eau dans laquelle je lave les vêtements" cria t'il. " Ne la battez pas !" dit le garçon. "Prenez ce pot que m'a donné la femme du potier " Le blanchisseur était content et il donna au petit garçon un des manteaux qu'il avait lavés.

Un peu plus loin, le petit garçon rencontra un vieux marchand qui frissonnait fortement. Il n'avait presque rien sur le dos. Le garçon était perplexe.
L'homme avait un cheval mais presque pas de vêtements ! "Des hommes m'ont dépouillé", dit le marchand au petit garçon qui le regardait. " Je ne peux pas entrer dans le village sans vêtements" Alors le garçon lui donna le manteau que le laveur lui avait donné. En échange, l'homme lui offrit son cheval.

Lorsque le petit garçon atteint la grand route en dehors du village, il vit que l'on célébrait un mariage. Mais c'était une fête étrange. Tout le monde paraissait triste ! Il y avait des musiciens mais ils ne jouaient pas de leurs instruments. " Pourquoi êtes vous tristes ?" demanda le petit garçon. Le père du marié lui répondit : "Nous n'avons pas de cheval pour le marié. L'homme qui nous en avait promis un n'est pas venu" Alors le petit garçon lui donna son cheval. La famille du marié était au comble de la joie de pouvoir bientôt se mettre en route et ne pas rater le moment propice à la cérémonie. Le père lui dit : " Mon petit, nous te sommes si reconnaissants. Que pouvons-nous te donner en retour ?"

Le petit garçon fixait les musiciens avec envie. " Un tambour" répondit-il.

Et c'est ainsi que le petit garçon obtint son tambour.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Envie de dire quelque chose ? Lancez-vous :-)