Pages

jeudi, janvier 31, 2013

Philippe Labro : "Dégueulasse !"

Le mot est lâché. L'histoire de cette famille expulsée du musée d'Orsay par des vigiles à cause de son odeur (!) a révolté l'écrivain. 

"Ça veut dire quoi, dégueulasse ?"
La réponse est peut-être dans cette "chronique de l'exclusion ordinaire" décryptée aujourd'hui par Philippe Labro. Samedi dernier, des parents et leur fils de 12 ans ont été mis à la porte du musée d'Orsay. En cause, leur odeur ! Les effluves des "misérables" incommodaient certains visiteurs. Accompagnés par un bénévole d'ATD, ils ne seront pas allés plus loin que la salle Van Gogh. Un pauvre, comme eux, détail probablement omis par les délateurs. L'ironie de l'histoire sera vite oubliée, aujourd'hui, l'actualité, c'est le mariage pour tous. Le sujet est de taille, mais n'éclipse-t-il pas indûment les autres ? Voilà la guerre au Mali, la situation économique, les chiffres du chômage, la pauvreté ravalés au rang de seconds rôles. Combien de semaines les députés vont-ils passer à l'Assemblée nationale à ne débattre que de ça ?
Si tous les problèmes se valent, l'affaire du musée d'Orsay a frappé Philippe Labro. En journaliste conscient de l'obsolescence instantanée de l'information, il tient à mettre en valeur cette histoire l'espace d'un instant. 

La video de l'interview de Philippe LABRO est disponible sur le site.

 ----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Oyez, oyez braves gens, pour entrer au musée D'Orsay, vous êtes priés de ne pas sentir la pauvreté à plein nez. La culture est réservée à ceux ont les moyens de prendre soin d'eux !

M'est avis que ça mériterait le dépôt de plainte ....

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Envie de dire quelque chose ? Lancez-vous :-)