Pages

mercredi, février 20, 2013

COULOIR DE LA MORT – Le bourreau qui s’oppose à la peine de mort

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2013/02/13/couloir-de-la-mort-le-bourreau-qui-soppose-a-la-peine-de-mort/
En tant que chef des bourreaux de l'Etat de Virginie, Jerry Givens a exécuté 62 personnes. Un travail presque routinier, exercé pendant dix-sept ans. Mais aujourd'hui, il réclame la suppression de la peine de mort. Le Washington Post retrace le parcours pour le moins inhabituel de cet homme devenu l'un des opposants les plus farouches à la peine capitale.
D'abord gardien de prison, il intègre "l'équipe de la mort" à 25 ans. Une décision confortée par un traumatisme d'enfance – une fusillade arbitraire qui a tué une de ses copines lors d'une fête. Le meurtrier doit payer. "Si vous savez que tuer et violer a pour conséquence de vous envoyer sur l'échafaud, pourquoi le faire ? Pour moi, c'est un suicide." Les exécutions s'enchaînent dans les années 1980 jusqu'au mitan des années 1990.
Mais la foi de Givens dans le bien-fondé de la peine de mort est remise en cause en 1993. C'est la première
fois qu'un détenu dans le couloir de la mort est innocenté grâce à son ADN. L'Etat de Virginie reconnaît alors son erreur. Givens, lui, s'interroge sur le système judiciaire : a-t-il exécuté des innocents sur la chaise électrique ? "Si j'exécute un innocent, je ne vaux pas mieux que ceux du couloir de la mort."
Les exonérations sont de plus en plus nombreuses à travers les Etats-Unis grâce aux nouveaux tests ADN. Au total, 302 personnes dont 18 détenus dans le couloir de la mort ont été innocentées depuis le début des années 1990. Cette découverte – la justice américaine n'est pas sans faille – engendre une baisse des condamnations à mort à la fois en Virginie et dans le reste du pays. On préfère l'emprisonnement à vie, une peine qui peut être réversible en cas d'erreur.
Déjà secoué, Givens renonce définitivement à la peine de mort lorsqu'il est condamné à cinq ans de prison pour blanchissement d'argent. Derrière les barreaux, il renforce sa foi baptiste. Pour lui, la peine de mort va à l'encontre des enseignements chrétiens. Givens intègre l'association les "Virginiens pour des alternatives à la peine de mort" (VADP), et raconte son histoire dans tout le pays. En 2010, il est entendu lors d'une audition au Parlement de Virginie pour contrer une loi qui étendrait la peine de mort aux complices de meurtre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Envie de dire quelque chose ? Lancez-vous :-)