Pages

mercredi, février 20, 2013

Dr.Philippe Charlier sur l'ADN de Toutânkhamon

Quand Zahi Hawass, ex-secrétaire général du Conseil suprême des Antiquités égyptiennes est pris en flagrant délit de conclusions hâtives ...
"En Occident, Hawass a été accusé de comportement autoritaire incluant l'interdiction faite aux archéologues d'annoncer leurs propres découvertes ; on l'accuse ainsi de courtiser les médias pour son propre compte, après leur avoir interdit l'accès aux sites archéologiques sous prétexte d'amateurisme"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Envie de dire quelque chose ? Lancez-vous :-)