Pages

samedi, juillet 13, 2013

Le bilan d’incompétences


http://www.ithaquecoaching.com/articles/le-bilan-dincompetences-387.html
Sylvaine Pascual

Réjouissons-nous de l’étendue de nos belles ignorances: elles sont autant d’opportunités d’apprendre, d’élargir nos horizons, et d’augmenter l’estime de soi. Alors histoire de nourrir tout cela, partons donc faire un bilan d’incompétences…



bilan incompétencesEstime de soi et actualisation des connaissances

 Selon Germain Duclos, auteur du livre  Un passeport pour la vie, “l’estime de soi est faite de quatre composantes: le sentiment de confiance, la connaissance de soi, le sentiment d’appartenance à un groupe et le sentiment de compétence”.
Tout apprentissage nouveau, toute maîtrise nouvelle d’un savoir ou savoir faire suscitent une fierté, une bonne
opinion de soi qui vient nourrir les quatre composantes.  Ainsi si j’apprenais à faire les gâteaux, moi qui ne suis fan que de salé, je ferais certainement plaisir à mon entourage, qui me renverrait ce plaisir et hop! Voilà de l’appartenance, de la fierté, de la reconnaissance mutuelle en rab!

De plus, l’estime de soi est le résultat de l’évaluation répétée de nos actions et de nos comportements. Plus ils sont en adéquation avec ce que  nous considérons comme valable, plus l’estime de soi augmente. Et cette cohérence se construit, entre autres grâce à l’apprentissage, à l’acquisition de compétences qui vont permettre d’agir d’une manière satisfaisante selon notre propre système d’évaluation.

Par ricochet, une bonne estime de soi permet d’être en confiance pour repousser ses limites et se dépasser, et diminue la tendance au renoncement et à l’apathie. Et hop! Voilà un cercle vertueux.

Actualisation des connaissances et besoins


L’actualisation de soi fait partie des besoins fondamentaux et correspond au besoin de réaliser son potentiel. Les besoins se nourrissent les uns les autres et développer des connaissances et compétences peut être un moyen de combler d’autres besoins. Par exemple:

  • Renforcer les compétences relationnelles pour satisfaire les besoins sociaux et affectifs.
  • Renforcer les compétences professionnelles pour évoluer et satisfaire les besoins d’accomplissement de soi.
L’apprentissage et le développement des connaissances ont donc aussi le bénéfice de combler des besoins, augmentant au passage le sentiment de satisfaction et de plaisir.

 
Et pour déterminer les apprentissages et formations nourrissants qui vont nous donner un maximum de satisfaction, rien de tel qu’un bilan d’incompétences, pour faire le point sur ce que nous ne savons pas, et qui nous serait vachement utile.

  • En quoi êtes-vous incompétent ou insuffisamment compétent à vos yeux?
  • Faites le bilan de tout ce que vous ne savez pas faire et qui vous serait utile, personnellement ou professionnellement.
  • Faites le bilan de tout ce que vous ne savez pas faire et qui vous aimeriez savoir faire, personnellement ou professionnellement.
  • Quels sont les savoir et/ou savoir faire importants à acquérir, à vos yeux?
  • Quels sont ceux qui ont du sens, qui vous permettront d’agir davantage en harmonie avec vos valeurs?
  • Par quoi allez-vous commencer?
  • Comment allez-vous vous y prendre?

Fixez-vous des objectifsréveillez l’autodidacte qui sommeille en voussoyez curieux, et retroussez vos manches: une bonne estime de soi ne tombe pas du ciel, elle se construit pas à pas et s’entretient au quotidien, et elle est votre bien le plus précieux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Envie de dire quelque chose ? Lancez-vous :-)