En psychologie, la congruence est le fait de penser ce que l’on dit, dire ce que l’on va faire, et faire ce que l’on dit. En d'autres termes, la congruence c’est lorsqu’il y a un parfait alignement entre ce que je
suis (ma personnalité profonde), ce que je pense et ressens (mes convictions), et ce que je dis ou fais. L'important n'est pas seulement ce que l'on dit, c'est ce que l'on fait. Ce terme indique donc une correspondance exacte entre l’expérience et la prise de conscience.
C’est la clé de la confiance et de la séduction. C’est l’assurance que les choses seront bien mises en oeuvre.
Ainsi, si l’on veut qu’une action, quelle qu’elle soit, se réalise, elle ne doit pas seulement être dite mais elle doit également être pensée. Cela veut dire que si l’on ne pense pas les choses que l’on veut mettre en œuvre, si elles ne sont pas en rapport avec nos convictions, il y a peu de chances qu’on passe à l’acte.
Faire preuve de congruence, cela dépend surtout de nos expériences de vie, de nos confrontations avec les autres. Elles nous servent de référence. Si elles n’ont pas été convaincantes, nous risquons de ne plus savoir nous fier à nos convictions.
La non congruence se manifeste par un double langage qui engendre la confusion chez l’autre.