Pages

vendredi, janvier 30, 2015

Découverte de la tombe d'un pharaon inconnu en Egypte

Mon fils aîné est un passionné d'égyptologie. Quand il était petit, c'était un vrai dada et il me faisait des interro écrites sur les 32 dynasties.
Merci Eliott, grâce à toi, j'ai continué à m'y intéresser ;-)

http://www.lemonde.fr/culture/article/2014/01/15/decouverte-de-la-tombe-d-un-pharaon-inconnu-en-egypte_4348585_3246.html
L'étude de la tombe de Senebkay pourrait révéler que les Hyksôs – un peuple sémite venu du sud de la Syrie actuelle et qui a envahi puis dirigé l'Egypte au XVIIIe siècle av. J.-C. – n'ont pas régné sur la totalité de l'Egypte.
L'étude de la tombe de Senebkay pourrait révéler que les Hyksôs – un peuple sémite venu du sud de la Syrie actuelle et qui a envahi puis dirigé l'Egypte au XVIIIe siècle av. J.-C. – n'ont pas régné sur la totalité de l'Egypte. | REUTERS/STRINGER/EGYPT

La tombe découverte par des archéologues américains sur le site d'Abydos, dans le sud de l'Egypte, est celle d'un pharaon dont le nom était jusqu'ici inconnu, et qui a régné autour de 1650 av. J.-C.


Selon un communiqué du ministère des antiquités égyptien, l'équipe de l'université de Pennsylvanie a mis au
jour la tombe du souverain ainsi que des cartouches royaux révélant le nom complet du souverain : Senebkay. Celui-ci ornait son sarcophage et un mur de la tombe, dont le plafond était en bois, une découverte inédite.
Quelques hiéroglyphes de son nom avaient déjà été repérés sur le Papyrus de Turin, un document vieux de plus de 3 000 ans, recensant quelque 300 noms de pharaons, a expliqué le ministère, mais aucune preuve de son existence n'avait été découverte jusqu'ici.
TOMBE PILLÉE
A en croire son squelette, le pharaon mesurait pas moins de 1,85 m, selon les autorités locales. En outre, des vases funéraires destinés à recevoir les organes des corps momifiés ont été mis au jour, mais aucun élément du mobilier funéraire, ce qui indique que la tombe a été pillée durant l'ère pharaonique. La momification du corps a vraisemblablement été, elle aussi, endommagée par les pillards.
Selon Ali El-Asfar, chef du département des antiquités pharaoniques au sein du ministère, l'étude de la tombe de Senebkay pourrait également révéler que les Hyksôs – un peuple sémite venu du sud de la Syrie actuelle et qui a envahi puis dirigé l'Egypte au XVIIIe siècle av. J.-C. – n'ont pas régné sur la totalité du pays. « La famille royale d'Abydos, qui pourrait avoir été fondée par Senebkay, est d'origine égyptienne et ne s'est pas soumise au pouvoir des Hyksôs », a-t-il indiqué.

Au début de janvier, l'Egypte avait annoncé que l'équipe de l'université de Pennsylvanie avait déjà identifié une tombe vieille de 3 800 ans comme étant celle de Sobekhotep Ier, un pharaon de la 13e dynastie.

Le sarcophage en quartz découvert dans la tombe de Sobekhotep I sur le site d'Abydos, en Egypte.
Le sarcophage en quartz découvert dans la tombe de Sobekhotep I sur le site d'Abydos, en Egypte. | AFP/-

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Envie de dire quelque chose ? Lancez-vous :-)