Pages

samedi, mars 07, 2015

La difficulté de comprendre les causes

L'effet n'existe que par sa cause. Pas toujours facile de la déterminer. Elle est parfois claire, parfois pas. La cause profonde est parfois masquée par une autre cause, visible et genre "paravent" qu'il faut aller démasquer si on veut comprendre.
Il y a les erreurs d'attribution, des amalgames qui nous mènent sur la mauvaise voie de sa recherche. Restons curieux et cherchons ! :-)

Nicolas Gauvrit, Isabelle Drouet et Max Kistler © RADIO FRANCE
http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=5002547

Dans le cadre scientifique classique, la causalité est la manière de comprendre le déterminisme présent dans le monde. Ainsi le raisonnement causaliste est indissociable de la méthode expérimentale dans les sciences. Voici quelques principes qui la dirigent. Tout effet a une cause. La cause précède l’effet. La même cause produit toujours le même effet. Si on supprime la cause, l’effet cesse. Un effet ne peut être cause de sa cause. Ou encore, la causalité est le
principe en vertu duquel un fait, la cause, en engendre un autre, qui est  son effet. Pourtant la notion de cause elle-même, n’est pas sans poser de nombreux problèmes philosophiques, épistémologiques. Ainsi les causes que l’on ne voit pas, ou les erreurs d’attribution, ou les causes masquées par d’autres. Car il n’est jamais facile de déterminer les causes de quoi que ce soit. Reste que la recherche des causes est l'un des fondements de notre connaissance du monde. Si les causes sont en quelque sorte notre pain quotidien, pourtant elles ne vont pas sans soulever un certain nombre de problèmes conceptuels et pratiques.
 Invité(s) :
Isabelle Drouet, maître de conférences à l’université Paris-Sorbonne
Nicolas Gauvrit, chercheur en sciences cognitives à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes à Paris
Max Kistler, professeur à l'UFR de philosophie de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Envie de dire quelque chose ? Lancez-vous :-)