Pages

dimanche, mars 08, 2015

L'ÉQUATION DE L'AMOUR

Ne rigolez pas trop vite...j'ai testé et j'approuve :-)
Le Professeur Gottman est avant tout un mathématicien. Docteur en psychologie, Professeur émérite à l’Université de Washington, le Professeur Gottman cherche depuis toujours à appliquer des formules sur son étude des couples. Sa passion des chiffres est communicative.
Ses confrères et concurrents l'ont panthéonisé parmi les quatre meilleurs psychothérapeutes américains du siècle. Les trois autres étaient déjà morts quand on les a distingués. Gottman, lui, est un dieu bien vivant. Il a reçu l'hommage avec humour et modestie, ses marques de fabrique.
Les 3 types de mariages stables
Pour lui, le chiffre 3 mène à la description des trois types de relations amoureuses stables:
- les "validating couples" qui cherchent systématiquement l’équilibre et les compromis ensemble
- les "volatile couples" qui vivent selon leurs émotions et s’accordent à compenser les phases de crise par des phases de bonheur tout aussi intenses
- les "conflict-avoiding couples" qui s’accordent à étouffer toute forme de désaccord et de conflit.
Les 4 cavaliers de l’apocalypse
Le chiffre 4 mène aux « quatre cavaliers de l’apocalypse », soit les quatre attitudes qui mènent à la destruction du couple et qui doivent donc être combattus par tous les soit les quatre attitudes qui mènent à la destruction du couple et qui doivent donc être combattus par tous les moyens :
Le 1er cavalier : la critique.
Un jugement négatif est porté directement sur la personne. Même si ce n’est pas l’objet de la dispute.
Le 2ème cavalier : le mépris.
Mépriser l’autre c’est le rabaisser encore plus, ne plus avoir d’estime pour lui. Le degré supérieur est l’humiliation.
Le 3ème cavalier : l’attitude défensive.
La personne se faisant agresser n’a plus d’autre choix que de se protéger. Elle adopte donc une attitude défensive, ce qui ne fait qu’alimenter la dispute et… énerver encore plus l’agresseur. L’attitude défensive se résume à reporter le problème sur l’autre : « le problème ce n’est pas moi, c’est toi… »
Le 4ème cavalier : la dérobade.
Arrivé à ce stade, la personne agressée va choisir la fuite. Attitude de défense qui peut se traduire de différentes manières: fuite du regard, perte de l’attention auditive, disparition de la pièce ou… plongée dans activité, télévision, internet… Cette perte du dialogue va progressivement conduire à un désinvestissement du couple.
Les 5 sujets de dispute
Le chiffre 5 décrypte les cinq sujets de dispute les plus fréquents : travail, enfants, argent, sexualité, stress.
5/1 : les ratios du bonheur
Le symbole 5/1 explique le ratio du bonheur qui veut qu’un couple restera uni si, pour un mauvais moment passé ensemble, il existe au moins 5 phases heureuses. Il convient que cet objectif ambitieux permet de se fixer des objectifs de bonheur communs…
Les 7 piliers du bonheur
Le chiffre 7 le chiffre est le plus important : Les sept piliers du bonheur (par ailleurs titre d’un best-seller du Professeur Gottman).
1. S’intéresser à la vie de son partenaire. Être ouvert à son univers. Savoir ce qui le préoccupe, connaître ses meilleurs amis, etc.
Gottman appelle cela le « Love Map ».
2. Respecter, admirer, prendre soin l’un de l’autre.
« C’est le principe le plus facile à améliorer, commente Gottman, il suffit de fermer les yeux et de penser à votre partenaire. Qu’est-ce qui vous touche le plus, quel est le moment où il vous a le plus ému… »
3. Être capable de se tourner l’un vers l’autre, de se connecter. Partager des émotions, même futiles. Avoir envie de s’appeler pour un rien. Et surtout, de répondre aux tentatives de rapprochement quand il y a conflit.
« Dans notre jargon, nous appelons cela une tentativ« Dans notre jargon, nous appelons cela une tentative de réparation, explique Gottman. Faire le clown (en se tirant la langue, par exemple) ou se tendre la main sont deux actions qui interrompent l’escalade de la négativité. Telle est l’arme secrète des couples émotionnellement intelligents. Ce qui compte, ce n’est pas le nombre de fois où l’on dérape, mais la vitesse à laquelle on se rattrape. »
4. Accepter de se laisser influencer par son partenaire. C’est reconnaître, par exemple, que l’un est plus doué pour les problèmes informatiques, l’autre pour décider du nouveau canapé…
« Choisissez vos batailles, disait mon grand-père. Sachez lâcher prise sur ce qui est moins important pour vous. Prenez du plaisir à céder du terrain, vous serez plus heureux », conseille Gottman.
5. Résoudre les problèmes mineurs. Si elle a peur en voiture quand elle ne conduit pas, laissez-la conduire. S’il aime la campagne et que vous préférez la mer, alternez vos vacances.
6. Ne pas penser qu’une situation est sans issue. Exprimez votre envie de faire votre possible pour comprendre son besoin, même s’il est différent du vôtre. S’il aime faire l’amour sous la douche et que vous détestez ça, promettez-lui d’essayer une fois. Peut-être découvrirez-vous de nouvelles sensations.
7. Avoir des aspirations communes.
« L’important est de partager la même vision de la vie. C’est Saint-Exupéry qui disait : « S’aimer, ce n’est pas se regarder l’un l’autre, mais regarder dans la même direction ». »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Envie de dire quelque chose ? Lancez-vous :-)